Carnet d'humeurs

Un carnet d'humeur au fil des jours : réflexions, poèmes, photos, envies, comment vivre un cancer du sein, combat quotidien, rester femme et mère malgré tout, coups de gueule et pieds de nez

05 avril 2010

858 - Le petit bonnet noir suite et fin... enfin pour le moment

noir
(photo prise sur le net)

Voilà la suite et la fin de l'histoire du "petit bonnet noir" et par la même occasion quelques nouvelles fraiches toutes droites sorties de la salle d'IRM.

Donc vendredi vers 14 heures, me voilà le chapeau vissait sur la tête et le petit bonnet noir dans mon sac, entrant dans la pièce destinée à faire l'injection du produit révélateur afin que la machine retrouve mon cerveau et ses circonvolutions... des fois que ...!!! Manche gauche relevée (je sais déjà que ça n'est pas nécessaire mais je suis obéissante et gentille donc je fais ce qu'on me demande). Je prends tout de même l'initiative d'informer l'infirmière chargée de poser le cathéter que la veine qui est là dans le pli de mon coude est grosse comme un cheveu de bébé (décidement c'est une histoire capillaire!!!) et que ça m'étonnerait que la grosse aiguille qu'elle tient dans la main veuille bien y rentrer sans causer des dégâts (style pétage de veines... je connais et je vais encore connaitre), elle m'accorde qu'effectivement tout ça n'est pas bien gros et qu'elle va tente de le poser dans la veine qui se trouve à la pliure du poignet (face interne)...

- "ça risque de faire mal" qu'elle me dit la dame...

et là, on y va... la réussite n'est pas au bout, ça pète, ça fait mal, et je "hurle"  d'enlever tout (un peu tout de même) et surtout je pleure (moi qui avait fait l'effort de me maquiller, je ressemblais à un clown triste tout barbouillé de noir) en lui disant que "je m'en fous, que je ne veux pas de son examen, que je m'en vais et puis tant pis pour la suite".

C'est le moment qu'elle choisit pour me demander:

-  "mais quand avez vous eu votre dernière séance de chimio?"...
- " ben avant hier et en plus hier perfusion à la maison"...
- " c'est bête si vous aviez gardé le prolongement (entendez par là le petit bout de tuyau que l'on me pose à chaque séance pour faire passer la chimio et qu'une fois sur 3 - celle d'avant hier en l'occurence - je garde pour le lendemain ayant une perfusion à domicile), je n'aurai pas été obligé de vous piquer, je me servais de la chambre stérile"...

C'est balo tout ça madame mais comment je le sais moi que le produit peut passer par là, personne ne m'a rien dit une fois de plus... je me calme tant bien que mal et étant sur place je me raisonne et lui dit (mais pour la dernière fois, si elle rate tant pis) d'essayer de faire sa piqûre sur la veine qui est là, sur le dessus de ma main.... Yes, Yes, Yes, Madame, on y arrive... ça chauffe un peu, ça fait un peu mal, mais tout tient, rien n'explose.

Et le moment du petit bonnet se présente. Je lui dis tout de go "qu'il est hors de question que j'aille dans la salle d'à côté sans quelque chose sur la tête"... elle comprend, elle acquiesce et me dit même que si je n'ai pas autre chose que mon chapeau (un peu rigide tout de même) elle peut me prêter un foulard....

Victoire, vite vite mon petit bonnet !!!

Je vous passe l'épisode des "bling", "blong" et autres bruits divers et assourdissants. Mais ce que je peux vous dire c'est que les 20 minutes ont été longues mais "surprenantes" en même temps. Surprenantes car j'avais la très nette impression de ne pas être toute seule dans le tuyau, je sais que vos pensées étaient avec moi et qu'elles m'ont soutenues, aidées, épaulées. Je me suis retrouvée à prier la Bonne Mère pour vous, pour moi, pour nous tous. Je ne sais pas si elle m'a entendue mais j'en ai retiré un bien être extraordinaire.

Vingt minutes plus tard, je sors enfin du tuyau, je retourne dans la petite salle reprendre tout mon barda et attendre qu'on m'enlève l'aiguille plantée dans ma main. Et c'est là que je reçois le 2ème coup au coeur de l'après midi (le 1er étant la douleur de la piqûre). L'infirmière rentre et sans autre forme de procès m'annonce que le médecin va venir me voir... Boum badaboum, Béatrice... à terre, presque K.O, sure et certaine que si le médecin vient c'est qu'il y a quelque chose. A voir ma tête, je crois qu'elle a compris l'infirmière, parce que juste au moment de partir, elle me lance

-"mais ne vous inquiétez pas, c'est normal. Le médecin vient à chaque fois voir les patients"

Merci Madame...

Et le médecin arriva.... "Il n'y a rien, tout va bien"...

Je suis repartie avec mes résultats dans la main, ne sachant plus trop bien où était la maison, complétement vidée, lessivée, à plat. Je crois bien avoir dormi presque deux jours complets depuis. La pression était trop forte. La tension trop dure.

Je me suis écroulée !!!

Allez Matelot, maintenant tout est rentré dans l'ordre, rendez vous en Juin pour refaire un bilan complet mais cette fois-ci tu te souviendras de tout et il y a des choses que tu demanderas avant...   

Posté par Béatrice à 09:20 - Humeur du Jour - C'est ici qu'on papote[16] - Permalien [#]

Commentaires

    Dieu que c'est dur tout cela !et l'éternelle question............pourquoi n'y a-t-il pas plus de liens entre les différentes parties ?? tant de choses désagréables pourraient être sinon évitées, du moins atténuées !En bon matelot, vous avez surmonté la tempête !!
    Je suis contente que les résultats soient bons !!des eaux plus calmes vous attendent!profitez en pleinement !
    Amicalement

    Posté par Colette, 05 avril 2010 à 11:18
  • coucou béa

    je suis contente que ces foutus examens soirnt passés,bon courage je pense bien à toi
    je t'embrasse très fort
    ton amie marianne

    Posté par marianne, 05 avril 2010 à 12:23
  • bon courage beatrice je vous suis tous les jours et je suis de tout coeur avec vous.josiane

    Posté par obert josiane, 05 avril 2010 à 12:59
  • Dis ma poulette, veux tu que je t'en tricote des petits bonnets, de toutes les couleurs si tu veux, tu n'as qu'à demander !!!

    Posté par Poésie, 05 avril 2010 à 14:36
  • OUF !

    Ouf ! voilà un soulagement qui fait du bien ! Merci de ces bonnes nouvelles même si tu en as bavé. Je crois comprendre les peurs successives que ton ventre, la tête et tout ton être ont dû ressentir. Gros bisous, en cette journée ensoleillée.

    Marie Claude

    Posté par Marie Claude, 05 avril 2010 à 14:41
  • je t'imagine plutôt avec un chapeau de paille de provençale...

    Posté par Lystig, 05 avril 2010 à 22:46
  • que d'intempéries dans ta journée, mais l'orage est passé, alors prends le soleil qui se pointe, sans modération! et vogue ton bateau, nous hissons les voiles pour t'accompagner vers la guérison...
    très gros bisous ma belle
    à bientôt

    Posté par mimipinceau, 05 avril 2010 à 23:55
  • un très beau récit

    Contente de ces bonnes nouvelles, alors laisse le petit bonnet de côté et enfile un joli chapeau de paille pour tes prochaines promenades.Même si cette aventure IRM a mal débutée avec tes petites piqures, une belle fin pour le verdict, je suis heureuse pour toi.
    Gros bisous et belle journée pinceaux.

    Posté par mamyfrance, 07 avril 2010 à 08:19
  • Toutes mes excuses mais je n'ai pas pu lire tout ton article car j'avais mal pour toi. J'ai surtout retenu ton Grand Courage et tes Bonnes Paroles. Bisous. Je retourne voir tes perles d'eau que j'adore.Domi

    Posté par Domi, 07 avril 2010 à 21:34
  • je suis contente pour toi,
    très contente;
    continue comme ça ,
    bonne nuit,

    Posté par ani, 07 avril 2010 à 22:40
  • Une bonne chose de faite ? (mais bordel, on peut avoir plus de connexions ???)

    Bon courage Béa !! (et joli bonnet)

    Posté par Dom, 07 avril 2010 à 22:42
  • marche après marche…

    Si j'étais ton chat, je te dirais dans le creux de l'oreille : fais comme moi, monte l'escalier marche après marche, ne te soucie pas de la prochaine et encore moins de la suivante. Courage Béatrice.
    Amicales pensées.

    Posté par Marcus, 08 avril 2010 à 00:03
  • Comme tu décris bien les affres par où l'on passe quand on fait ce genre d'examen. Je suis surtout contente que les résultats soient bons. Tu sais que mes pensées t'accompagnent dans ces moments d'angoisse. Allez courage Matelot, tu as franchi une marche et une après l'autre tu remonteras complètement. Je t'embrasse.

    Posté par Minie, 08 avril 2010 à 06:54
  • Coucou béa

    C'est un vrai parcours du combattant avec des émotions fortes décrites si parfaitement que j'en ai mal rien qu'à la lecture.
    Et puis je me suis dit qu'une fois encore le Capitaine et son équipage avait essuyé une tempête, avec même un Capitaine blessé , mais que nous avons vu l'éclaircie, l'arc en ciel au bout de cette mer déchaînée.
    Alors je suis contente de cette nouvelle et jusqu'en Juin nous pouvons à nouveau naviguer sur une mer calme,avec notre Capitaine courageux.
    De gros bisous

    Posté par luluberlue06, 08 avril 2010 à 08:36
  • émotions

    Des émotions ! je comprends....c'est encore un cap Karamaille. Mais l'équipage que nous sommes, fort impuissant,certes, ( sauf notre Mimi si près de toi...) reste malgré tout proche de notre matelot, par nos seules pensées, mais elles sont si nombreuses ces pensées qu'elles ne peuvent que te soutenir. Bisous et très bonne nuit.

    Posté par jede, 22 avril 2010 à 22:56
  • c'est vrai j'ai eu droit a 3 tentatives avant la même phrase qui tue..."si vous aviez garder le bout que l'on vous laisse pour les perfs nous n'aurions pas toutes cette peine pour vous piquuer" et oui on doit tout savoir donc à la dernière chimio j'ai laissé le bout toute la semaine et en 2 mn il m'ont injecté le produit quel soulagement

    Posté par nadia, 07 décembre 2010 à 11:15

Un papotage à faire