Carnet d'humeurs

Un carnet d'humeur au fil des jours : réflexions, poèmes, photos, envies, comment vivre un cancer du sein, combat quotidien, rester femme et mère malgré tout, coups de gueule et pieds de nez

05 mai 2010

860 - A Sylvie et à Christine et à tou(te)s les autres...

lettre

(image prise sur le net)

Je sais pour lire vos commentaires ici, dans mon Carnet d'Humeurs que vous vous battez toutes les deux contre ce crabe, que nous avons les mêmes (ou presque) médecins, que nous sommes soignées et examinées dans les mêmes hôpitaux... bien sur cela ne fait pas tout, mais je pense que de vous exprimer ici, chez moi, ne peut que vous apporter un petit plus, vous donner la possibilité de dire ce que vous ressentez, vivez et faites.

Cela bien sur n'enlevera rien de la maladie mais croyez moi, et je sais de quoi je parle, cela  l'allège considérablement. De savoir que l'on vous lit, que l'on vous soutient, que l'on vous aide et vous aime ( le mot n'est pas trop fort) est un bonheur inestimable.

Sachez aussi que je pèse tous mes mots, et que ces mots, mes mots sont non seulement pour moi, avant tout (la maladie rend égoiste mais il le faut) mais aussi pour vous toutes et tous qui me lisaient et n'avaient pas forcèment le temps, l'envie, la façon ou que sais-je encore de le dire, de l'écrire... Ces mots qui font parfois mal, qui parfois vous font descendre au fond du trou, plus bas que vous n'avez jamais osé aller. Ces mots vous obligent à vous poser tout un tas de questions dont pour le moment vous n'avez pas encore la réponse, mais celle-ci un jour s'imposera à vous comme une évidence. Bien sur, vous allez être obligée de faire ce chemin, cette croisière et elle n'est pas tous les jours facile, évidente, commode ou simple. Elle va vous atteindre au plus profond de vous, de votre famille, de vos proches. Elle va mettre à mal certaines relations fausses ou pas sincères ou pas réelles, pas vraies, pas totales... Elle va faire le tri pour vous.

Je sais que ce que j'écris ce soir n'est pas évident, que c'est peut être pour vous difficile à admettre, à comprendre peut être, à entendre ou à lire mais avoir un cancer (et avoir un cancer du sein puisque c'est de celui là dont il s'agit) est quelque chose de banal (il n'y a qu'à voir le nombre toujours grandissant que l'on rencontre dans les services d'oncologie) mais en même temps le cancer du sein est une maladie qui nous renvoit à notre propre identité, notre propre image, notre propre vie. Le sein n'est-il pas source de vie, le centre même de la féminité, de la maternité... et ce sein va être mis à mal par un crabe qui s'attaque à lui, sournoisement, incidieusement.

Alors si j'ai encore quelque chose à dire c'est accepter de vous laisser faire par des professionnels, accepter d'être malade et de vous faire prendre en charge. Vous mettre en colère est normal, logique, humain mais ne vous laissez pas envahir par cette colère, elle est mauvaise conseillère. Profitez, je dis bien profitez de ce temps pour penser à vous, vous occuper de vous... de cette colère faites en une force qui vous ouvrira les portes de la rémission, qui vous fera vous connaitre mieux, vous aimez mieux et même si ce chemin faire de la casse, avancez la tête haute, le regard droit... Ne baissez ni la tête, ni les bras...

En avant matelot, la route est semée d'embûches, la croisière est par moment mouvementé.... mais Avancez en regardant toujours devant et en prenant en plein coeur tous les petits bonheurs du jour qui croiseront votre chemin.

Béatrice..............

Posté par Béatrice à 22:00 - Humeur du Jour - C'est ici qu'on papote[27] - Permalien [#]

Commentaires

    Courage ! et droit devant !et plein de petits bonheurs du jour !

    Posté par Colette, 05 mai 2010 à 23:21
  • Même si je ne commente pas souvent, je suis toujours ton blogue et suis admiratif, non seulement tu te bat pour toi, mais en plus tu garde la force d'aider tes compagnons de galére! chapeau, et bon courage, je suis de tout coeur avec toi, avec vous...

    Posté par Gilsoub, 06 mai 2010 à 00:18
  • Quel courage! Chapeau bas pour votre force et votre ténacité.

    Posté par mitoune81, 06 mai 2010 à 00:43
  • ah les mots...

    c'est magique et ça fait du bien de les dire, de les entendre, et toi tu vas au bout de ton ressenti, pour aider celles et ceux qui paniquent encore devant ce qu'inspire cette saleté de maladie, et oui il faut la côtoyer pour comprendre, et tes mots sont un vrai réconfort car c'est de ton vécu que tu tires une telle force! alors courage à vous toutes qui passez par là, et vivez les joies de l'instant présent, remplissez votre panier d'amour que l'on vous apporte, se seront des petits plus pour recharger les batteries...
    merci d'être ce lien pour aider à comprendre à admettre...et enfin oser exister...
    très gros bisous

    Posté par mimipinceau, 06 mai 2010 à 01:18
  • " Qui connaît Béa, en reste Béat" d'Admiration. Béa, c'est la Générosité, le Partage,l'Ecoute et le Courage. Inutile de vous dire comme je suis heureuse de la connaître.
    BIG BIG BISOUS à toi Béa. Belle et douce journée. DomiDessins

    Posté par Domi, 06 mai 2010 à 06:17
  • kikou

    pas toujours facile de vivre ces instants, cette maladie, extériorisé par des mots cette souffrance, pouvoir en parler aide
    tu vois doudou lui il n'en parlait pas, de toute façon c'était un homme qui parlait peu, mais a travers des regards, des silences, je sais que vous étiez complice
    j'espère que ton article pourra aider tes amies de combat contre ce crabe
    tu sais que je suis auprès de toi depuis le début et bien avant, alors matelot on reste sur le bateau pour le pire et le meilleur
    gros bisous et courage, je sais que tu en as
    bisous

    Posté par babette, 06 mai 2010 à 07:25
  • Bravo.....il faut un coeur énorme pour ecrire ainsi!!!
    Courage et GROS bisous!

    Posté par mavacre, 06 mai 2010 à 07:33
  • Bravo Béa, tes paroles reflètent ce que je pense aussi, comme toi je suis passée par là et je partage tes sentiments, c'est le seul moyen de continuer à vivre (mais que c'est dur par moments). Tu vois pour moi c'est loin mais les souvenirs ressurgissent tellement vivaces car la semaine prochaine je fais un IRM. Je t'embrasse p'tit Matelot, merci pour ton courage.

    Posté par Minie, 06 mai 2010 à 07:51
  • Hello CAPITAINE

    Comme un grand Capitaine
    Qui Conduit son bateau
    Tu navigues et évitant l'extrême
    Et en employant si bien les mots

    Un réconfort certain pour certaines
    Touchées en plein corps de plein fouet
    Par ce maudit crabe, pour qui la haine
    Ne peut être que maudite et démesurée

    Mais toi Béa, courageuse malgré ton mal
    Tu rassures, tu aides et tu sais parler
    Au fil des jours tu remontes le moral
    A des personnes comme toi si fragilisées

    Et comme tu sais de quoi tu parles
    Puisque sans cesse tu as lutté
    En évinçant tes propres larmes
    Pour t'en sortir et gagner.

    La petite chèvre est courageuse
    Et puis son coeur est gros comme çà
    De te connaître, je suis heureuse
    Et c'est un hymne pour toi Béa......Luluberlue

    Bisous et bonne journée

    Posté par luluberlue06, 06 mai 2010 à 08:08
  • c 'est la première fois que je laisse un comm.sur ce blog.je ne peux que venir te dire toute mon amitié et mon affection!non je n 'ai pas de cancer, juste bien malade et souffrante, et je viens te remercier pour ta leçon de vie; merci.
    je t 'embrasse naik

    Posté par naik, 06 mai 2010 à 11:45
  • cou-cou

    j'ai souvent peur et je suis angoissée de venir te lire ici !
    mais tu fais preuve de grande générosité de te confier d'expliquer ce que tu ressens a toutes celles qui en ont besoin ; a toutes celles qui passent par là nous avons un capitaine formidable qui devient parfois un petit matelot qui se bat avec courage et quel bonheur de nous revoir bientôt !
    Bisous ma petite marseillaise !

    Posté par gigi, 06 mai 2010 à 18:10
  • hauts les coeurs !
    bises

    Posté par Lystig, 06 mai 2010 à 21:27
  • coucou et bon courage christian

    Posté par christian, 07 mai 2010 à 01:44
  • bravo mon capitaine

    J'ai lu et relu tes mots depuis la parution de ton post, tu as un courage extroardinaire Béa et je souhaite que bon nombre de personnes atteintes de ce crabe passeront lirent cet article.Je sais que certains amis s'éloignent face à la maladie, mais il est tellement difficile de trouver des paroles réconfortantes dans ces moments là.......
    Un fléau qui grandit et qui fait peur à toutes et tous.
    Un réel plaisir pour moi de lire tes maux qui font place aux mots.
    Gros bisous et bon week end, nous départ ce matin pour l'Allier mias bien sur j'emmène le portable.
    A bientôt.

    Posté par mamyfrance, 08 mai 2010 à 06:07
  • des mots vrai sur des maux...
    bises

    Posté par lou, 08 mai 2010 à 12:14
  • admiration vraiment béatrice tu es une grande dame et respect ,je suis admirative pour ton grand courage et de ton grand coeur,
    je sais combien tu te bats et combien tu penses aux autres,et tes paroles sont formidables pour tous ceux qui luttent contre cette maladie
    je t'embrasse très fort et pense fort à toi
    ton amie marianne

    Posté par marianne, 08 mai 2010 à 21:26
  • bravo ;
    tu es quelqu'un de bien ,pour toi et pour les autres,
    fais de beaux rêves,

    Posté par ani, 10 mai 2010 à 23:37
  • Je rends hommage à ton courage impressionnant qui te fais penser aux autres dans ces moments difficiles à traverser. Une belle leçon de générosité... à méditer...
    Respect pour ton grand coeur.

    Posté par dany, 13 mai 2010 à 09:24
  • Coucou Béatrice,

    C'est magnifique de faire ce que tu fais. Tu aides, tu "profites" de cette maudite maladie pour aider les autres. Voilà une belle revanche. Voilà une façon de lui dire "tu vois là encore tu n'as pas le dessus, là je me sers de toi, de ce que tu m'as donner comme expérience". Et encore une fois, ta façon de voir la vie est un exemple pour nous tous et pas seulement pour ceux atteints de ce crabe si laid. Mais pour les autres ceux qui ne voient pas le bonheur à leur porte. Bravo, continue, fais ce qui t'aide le plus pour poursuivre ton chemin vers la guérison, tu as compris ce dont tu as besoin. Merci d'exister. Notre joie est de te voir sereine. Courage à tout à l'heure.
    Marie Claude

    Posté par Marie Claude, 13 mai 2010 à 10:03
  • merci

    coucou a toutes et tous,,


    alors moi j'ai étais très en colère, a l'annonce car en même temps ma mère qui a juste 61 ans se bat depuis 2.5 ans contre un myélome avec une rémission de 13 mois mais la il est revenue cet année et il est bcp plus agressif que le premier la chimio na rien fait ma mère est suivie a IPC (institut paoli calmet)et voila qu'on m'annonce a moi trois jour avant mes 40 ans que j'ai une boule suspect dans le sein gauche (joyeux anniversaire)!!!!!!!.Alors certe il est tout petit puisque par bonheur il a était pris au début mais cela n'empêche que cela te donne une autre vision de la vie des petits rien qui au départ m'aurait parue insignifiant prenne une autre ampleur. La semaine de l'annonce fut terrible ma meilleure amie me propose de partir au bord de ll'eau tous ensemble pour se passer un w.end de folie ( c'est parents ont une maison au bord de l'eau) et on a tous crue naïvement que le cancer resterais a Marseille bien gentiment. et bien ce fut l'horreur pour tous le monde j'étais tellement mal tellement en colère que je n'arrivais même pas a sourire sauf bien-sur devant les enfants.

    et ce samedi la je suis allais pleurer dans la chambre mon mari ma rejoins je me cacher sous la couette comme pour fermer ma coquille et la il a eu les mots justes pour me reconforter et puis plus tard dans la soirée au bord de l'eau j'ai pue dire tout ce que j'avais sur le coeur et depuis ce w.end la j'ai compris que pour le vaincre il faut garder le sourire et surtout rireeeeeeeeee.

    Alors il ya des matins ou je me leve ou je sens la colère monter en puissance j'allume la musique et je bouge.

    voici mon histoire

    je veux remercier Béatrice Sylvie et vous autres qui aller prendre quelques minutes de votre vie a me lire MERCI

    je vous embrasse tous

    Posté par christine, 14 mai 2010 à 10:20
  • Un petit bonjour en passant depuis la Hollande, ou il fait bien moins chaud que vers chez vous! Bon courage pour tout!
    Bises xxx

    Posté par Malgretou, 14 mai 2010 à 16:52
  • Tu mènes bien ta barque et tiens bon la barre Matelot ! je suis fière de toi et pleine d'admiration ! je t'embrasse - Claude

    Posté par claude, 14 mai 2010 à 23:54
  • PS: J'ai oublie de vous dire que je suis en train de demenager mon blog Bleu Blanc Rouge sur canalblog, mais mon blog s'appelle maintenant Lilly Nizan, je vous ai garde dans la liste des blogs amis, j'espere que ca ne derange pas? Je vous souhaite une bonne fin de semaine et vous embrasse depuis la Hollande, gardez le moral autant qu'il se peut.
    xxx Lilly (allias Malgretou)

    Posté par Lilly, 19 mai 2010 à 13:46
  • Fière, fiers ! fières ! vraiment

    Je connais un docteur qui est fier de toi Béa !!!

    Mais combien de lecteurs amies amis sont à leur tour, fiers de ces mots remplis de générosité, de savoir être, d'accompagnement.... Fiers de toi nous le sommes, ton combat personnel,efficace, permettra sans aucun doute d'apporter une lueur, une réflexion bienfaisante, une aide à toutes ces personnes en souffrance et qui affrontent au quotidien ce chemin aux escarpements si rudes.
    Une si belle lecture qui retrace le courage, la volonté, le savoir être de celle qui est notre amie, toi Béa.

    Posté par jede, 01 juin 2010 à 13:33
  • bravo béa

    que dire devant un tel courage chère béa je ne peux qu'etre admirative et vraiment tu es formidable
    il est vrai qu'il n efaut jamais baisser les bras il faut sans cesse se battre et je sais de quoi tu parles toi c'est cette sale maladire ,nous c'est aussi une autre maladie mais il faut toujours s'accrocher et ne pas lacher prise malgré les dures épreuves!!!!
    je t'embrasse très fort et encore merci pour ta grand eléçon de courage tu me redonnes de la force
    ton amie marianne

    Posté par marianne, 25 juin 2010 à 13:30
  • ^^

    Aujourd'hui il n'y a plus de maladie banale, ou alors le rhume...
    En tous cas je comprends cette peur, ce besoin de s'exprimer là dessus. Et je suis de tout coeur avec vous. Parlez, racontez. Car certains se demandent aussi ce qui peut être ressenti. Les questions qui se posent...

    Ma maman a eu un cancer du sein, fulgurant. Elle s'en est sortie, épuisée, fatiguée, et avec quelques morceaux en moins. Il faut y croire... ! C'est votre mission !

    Je vous envoie de l'espoir^^

    Posté par Mamzelldree, 02 septembre 2010 à 21:51
  • Quelle belle lettre, écrite avec des mots justes, vrais, écrites avec le coeur.
    Merci , toutes mes pensées volent vers toi.
    sandrine

    Posté par clochette, 17 septembre 2010 à 22:27

Un papotage à faire