Carnet d'humeurs

Un carnet d'humeur au fil des jours : réflexions, poèmes, photos, envies, comment vivre un cancer du sein, combat quotidien, rester femme et mère malgré tout, coups de gueule et pieds de nez

10 juin 2010

861 - Le mot "Fin" de la première partie...

the_end

Le mot "fin" de la première partie des 6 cures de chimiothérapie vient de s'écrire dans ma tête, sur la toile de mes nuits quasiment blanches. Ce mot "fin" qui me paraissait si loin en décembre dernier et qui comme la toute première fois est passé relativement vite.

Le mot "fin" qui en l'occurence ne veut pas dire terminer mais qui permet d'envisager peut être plus sereinement un après plus tranquille, plus doux, un avenir qui me permettra d'attendre le jour où j'entendrai le mot "rémission"....

Le mot "fin" ne s'est pas tout à fait encore écrit, il commence tout juste à se dessiner, mais j'en ai pleinement conscience et je savoure depuis quelques heures, le bonheur tout nouveau que j'éprouve d'être libre. Lundi qui arrive, les deux derniers gros examens m'en diront déjà plus sur mon état phyique et sanguin et j'en aurai la confirmation le lundi 21 juin lors de mon rendez vous avec mon gentil oncologue.

C'est là, à ce moment très précis, si le mot "fin" est vraiment celui de la "fin" ou bien celui d'une fin provisoire (celle des chimio) et qu'il annonce une suite, une autre chose, un autre protocole...

Mais déjà ce premier mot de "fin" a un goût de sucre, de bon, de savoureux. Une première étape de franchi sans grand mal mais avec tout de même des moments de houle physique intense. Contrairement à la première fois ou la mer avait été démontée plus souvent qu'à son tour, je pense et j'en suis même certaine, cette fois c'est mon entourage direct et surtout mon mari qui a le plus souffert de tout ce périple. Il m'a été impossible durant ces 6 mois de ne pas dire, de taire ce que j'avais sur le coeur... et comme je n'ai pas trop l'habitude d'y aller direct, quand mes mots sortaient, je voyais bien à sa tête que ce n'était pas exactement ce qu'il attendait de moi, une sorte de révolte, de mise au point permanente, d'acceptation et de refus de propos, de situations, d'états qui ont fait que j'ai énormèment évolué dans ce sens. Maintenant je ne vois pas pourquoi je baisserai la tête, pourquoi je ne tairai, pourquoi j'accepterai, pourquoi je n'aurai pas le droit de parler quand quelque chose ne me plait pas, ne me convient pas, m'irrite ou m'énerver. J'ai tout autant le droit que n'importe qui de le dire surtout quand ça touche à ma vie et que l'on veut la diriger, la minimiser, la dévaloriser... si il y a en ce bas quelqu'un qui sait ce qui est bien ou mal pour moi, je pense pouvoir dire que c'est moi et moi seule... Partant de là, je n'autorise personne à le faire à ma place....

C'est là que le bât blesse... comment elle parle? comment elle a des choses à dire? comment elle ose me contredire ? ne pas dire amen à tout ce que je fais ou dis? En gros c'est bien ça!!! je suis moi avec mes idées, mes paroles, mes besoins et mes envies et ce ne sont pas forcément les mêmes que celui auquel je me suis unie il y a 25 ans maintenant...

A part ça la vie est belle, et ma coquille de Caliméro ne me sert plus à rien. La chenille est redevenue papillon et vole de ses propres ailes.

La croisière est loin d'être terminée, mais j'aperçois là bas, plus loin, un bout de terre et de soleil... je sais que c'est là que je dois aller me reposer... En avant toute Matelot, la route est droite et belle............

Posté par Béatrice à 00:08 - Humeur du Jour - C'est ici qu'on papote[16] - Permalien [#]

Commentaires

    je te lis ce matin entre mon thé et ma tartine !
    ouf ouf pour toi pour tout ce que tu viens de subir petit matelot tres courageux !
    Nous allons essayer pour un moment de te faire passer un bon moment tous ensemble main dans la main !
    Je suis également heureuse de connaître ton Claude, l'homme de ta vie et même si tu enrages qq fois il est là; pas toujours comme tu en rêves mais nous lui feront voir a quel point nous sommes fieres de toi heureuse d'être tes amies même dans les moments de tanguage
    Je sais que lorsque tu as repris le carnet d'humeur nous avons toutes coulées avec toi mais pour mieux rebondir dans les jours a venir !
    Mille bisous et a tres vite pour te serrer dans mes bras !

    Posté par gigi, 10 juin 2010 à 06:55
  • bonjour

    oui bonjour dame Béatrice, je me doutais que ce matin je lirais un billet dans ce carnet que j'ai ouvert tant de fois avec mon bonjour matinale, si seulement la premoère image pouvait être la dernière dans ce carnet cela voudrais dire que tout va bien, que tu vas bien
    comme gigi a raison en disant nous sommes fière de toi et comme moi j'ai la chance de connaître ton Claude je laisserai a gigi et aux hautres le bonheur de faire sa connaissance
    demain sera un jour particulier celui de retrouvailles, celui du bonheur d'être ensemblent tout tes matelots , enfin une partie seulement
    gros bisous ma belle

    Posté par babette, 10 juin 2010 à 08:03
  • premier ouf !

    je te suis depuis que j'ai découvert ton blog, et pas à pas mon coeur t' accompagne, je continuerai à penser à ta lutte, avec tout le positif que je peux t'envoyer.
    ton courage est un exemple et ta volonté je la montre à tous ceux qui se pleignet pour quelques difficultés de la vie.
    je t'embrasse
    nel ( une amie-net)

    Posté par nel, 10 juin 2010 à 10:55
  • Ca fait plaisir de te relire....tu vas soufler un peu....de gros bibis!!!

    Posté par mavacre, 10 juin 2010 à 11:11
  • Hello Béa

    Depuis le temps que nous traversons l'Océan en ta compagnie, je peux dire que nous sommes fières toutes de t'accompagner, même si la mer a été démontée.
    Elle l'a été maintes et maintes fois pour redevenir plus calme ensuite,pour y voir au loin de beaux arcs en ciel , et comme le bateau n'était pas une coquille de noix , même les déferlantes n'ont pas eu raison de l'embarcation.
    Mais c'est ta vie, une vie de femme bousculée par une maladie qui ne donne le droit à personne de penser pour toi.
    Et quand pendant des années on accepte, on tolère on fait profil bas, la soupape éclate à un moment donné, et il est bien légitime de dire..... Vous n'aurez pas ma liberté de penser et même de dire.
    Et aussi à celui qui partage notre vie, D'ailleurs c'est avec celui-là que nous sommes le plus.
    Sur ce je souhaite de tout coeur que ce mot FIN vienne s'inscrire sur grand écran... et que nous puissions dire toutes... quel beau film, il nous a fait pleurer, mais quelle belle fin.
    De gros bisous à notre Capitaine préféré.

    Posté par luluberlue06, 10 juin 2010 à 13:50
  • Terre en vue !! jeter l'ancre, profiter !!
    Quel joie d'écrire ces mots !!laisse toi envahir par ce bonheur !

    Posté par Colette, 11 juin 2010 à 11:40
  • île en vue...

    Posté par Lystig, 11 juin 2010 à 23:50
  • Je viens de découvrir votre blog et j'ai lu votre histoire. Même si je ne vous connais pas elle m'a touchée. Je vous souhaite tout plein de bonne chose et surtout une parfaite rémission.

    Posté par Aurélie, 12 juin 2010 à 00:22
  • Et ben, il y en a eu des remous semble t il ! je suis contente que tu avances à grands pas sur la voie de la guérison ! Plein plein de gros bisous...

    Posté par Poésie, 12 juin 2010 à 09:38
  • Je fais mon petit tour de blogs et en passant je vous envois un bonjour depuis la Hollande ensoleillee! Bises xxx

    Posté par Lilly, 12 juin 2010 à 14:52
  • Terre......terre ..........

    ouf!!!!!! c'est la "quille" notre Capitaine Farfalle !!! ......
    Bravo et je suis tout particulièrement ravie, que Madame Farfalle a repris du "poil de la bête", et qu'elle se sente libérée dans sa tête, et qu'elle puisse enfin " remordre la vie à pleine dent ".
    Bon vent sur le chemin de la rémission à notre courageuse Capitaine ....

    Posté par L'armoricaine, 14 juin 2010 à 14:25
  • très contente pour toi,
    je te souhaite une très belle rémission,et prends toi en mains,tu sais sans doute tout ce qui est bon pour toi !tu es la mieux placée !
    à bientôt,

    Posté par ani, 16 juin 2010 à 00:14
  • Terre en vue Matelot ! après cette traversée que tu as menée de front, voilà une très bonne nouvelle ! j'en suis vraiment ravie pour toi ! Je t'embrasse affecteusement - Claude

    Posté par claude, 17 juin 2010 à 07:29
  • Un bonjour en passant

    pour cueillir cette bonne nouvelle ! Plein de bisous Béa

    Posté par justmarieD, 08 juillet 2010 à 23:06
  • que j'aime...

    quand tu nous confies ces choses.
    il faut dire aussi, que la petite (oui, oui, la petite béa) qui écrivait ses premiers mots sur la page du WEB était bien naïve, de croire que tout était beau et gentil... avec le temps tu as ouvert tes yeux et pris possession (tu t'es octroyé le droit d'être toi meme) de ton corps et ton esprit à plein temps. et forcément, le comportement évolue, s'affirme et s'exprime.
    ... je te fais confiance pour savoir rétablir le bon ordre dans tout cela, et retrouver un équilibre de vie gracieux.
    en tout cas, merci de me permettre de partager ta route, matelot !
    affectueusement, rsylvie

    Posté par rsylvie, 27 juillet 2010 à 12:12
  • Béa

    Juste : je t'embrasse et je pense à toi (en silence, bin oui).

    Anne - Caracol

    Posté par Anne, 28 juillet 2010 à 21:41

Un papotage à faire